Retour sur le Salon des Maires et des Collectivités Locales

Retour sur le Salon des Maires et des Collectivités Locales

06 décembre 2023
752
Lecture 12 min.
Partager Picto Linkedin Picto Twitter Picto Facebook

Du 21 au 23 novembre 2023 s’est tenu à Paris le Salon des Maires et des Collectivités Locales (SMCL). L’occasion pour nous, FCBA, d’aller à la rencontre de nos titulaires de marques de certification présents sur le salon.

En 20 ans, le SMCL, organisé par Infopro Digital en partenariat avec l’AMF (Association des Maires de France et des présidents d’intercommunalité), est devenu un rendez-vous incontournable. Cette année, le thème était « Anticipons demain ».


Pour rassembler ses 1200 exposants, le salon s’étendait sur pas moins de 3 pavillons du parc des expositions de Paris - Porte de Versailles. Dans le pavillon 3, nous y avons croisé des acteurs de l’environnement et du cadre de vie, de la construction et de l’aménagement, de l’énergie et du climat. Dans le pavillon 4 : des acteurs du développement et de l’attractivité territoriales, de la tech et de la transformation numérique, de la sécurité, de la prévention et de la protection.

Quant au pavillon 6, il rassemblait les acteurs du transport et des mobilités, de la santé, du social, de l’enfance et du vivre ensemble, de la culture, des loisirs et des évènements. C’est là que nous avons rencontré nos titulaires. Tous ont comme point commun d’être spécialisés dans la fabrication ou la vente de mobiliers pour les collectivités, notamment à destination des crèches, des écoles, des bibliothèques, des médiathèques, des universités et des restaurants scolaires. Ils détiennent une ou plusieurs certifications : NF Mobilier Éducation, NF Mobilier Crèches, NF Mobilier Collectivité, ou encore NF Environnement Ameublement.

Un rendez-vous annuel

 Connu pour rassembler les acteurs des territoires, le SMCL est devenu un rendez-vous incontournable pour certains de nos titulaires. « On le fait traditionnellement chaque année. C'est l'unique salon que l'on fait. C’est le salon où on a le plus de potentiel », explique Nicolas Decroix, Responsable marketing de Saônoise de Mobiliers.

Ce salon est aussi le lieu adéquat pour entretenir des relations existantes avec des clients. « C’est un salon de représentation » nous dit Jérémy Androuin, Responsable commercial de DPC. « Ça nous apporte de la notoriété. C'est dur de se faire connaître parce qu'il y a beaucoup de communes sur le territoire national et ils ne connaissent pas forcément tous les fabricants. » confie Samir Meguerba, Directeur général des services administratifs, informatique, planification et commercial chez Lafa Collectivités.

Sur le stand de Lafa Collectivités

Classes mobiles, classes flexibles

En  2023 à nouveau, les demandes des collectivités s’orientent vers plus de mobilité et de flexibilité dans les classes. Cela fait plusieurs années que les fabricants observent ces demandes de la part des communes et s’appliquent à y répondre.

Ainsi, DPC est venu présenter la table Abyl, une des toutes dernières nouveautés de l’entreprise. Le concept : des tables sur roulettes, en forme de chevrons, qui permettent aux élèves de les déplacer à leur guise pour travailler en collectif ou en individuel. « Dans la classe flexible, on peut travailler à l'ancienne, « en mode autobus » comme on dit (toutes les tables orientées vers le tableau). Mais parfois en 1 h de cours, on va avoir besoin de faire des travaux en groupes réduits de trois, quatre ou cinq élèves. À ce moment-là, les tables sur roulettes vont permettre de se regrouper pour créer un îlot de travail. » explique Jérémy Androuin.

La table ABYL de DPC


La flexibilité se trouve aussi dans le type d’assise disponible. « On propose des assises différentes, des postures différentes. Par exemple, la chaise Kappa, sur roulettes, accompagne la flexibilité d'un espace, tandis que les ballons d'assise permettent aux élèves d'avoir une posture différente ».

Du côté de Lafa Collectivités, la mobilité tient aussi une place très importante dans l’offre exposée sur le stand.  « On a beaucoup de tables avec des roulettes pour faciliter les déplacements, avec des formes asymétriques qui permettent de faire des agencements rapides. » explique Samir Meguerba.

Samir Meguerba nous a aussi présenté l’offre en mobilier de Lafa Collectivités pour les salles de conférences et celle pour la restauration scolaire avec des chaises luges qui sont faites pour être facilement déposées sur les tables des cantines.

De la mobilité donc, de la flexibilité et de la facilité dans les usages !

A gauche, une chaise dite « luge »

L’offre autour de l’économie circulaire de Saônoise De Mobiliers

La seconde tendance que nous avons constatée, c’est l’intégration de l’économie circulaire dans les offres. A l’occasion de ce salon, SDM (Saônoise de Mobiliers) a présenté pour la première fois son offre autour de l’économie circulaire.  

Les chaises Venegra                                                                        Le banc Voban


Le bureau Portop                                                                      Le kub-up


Créée en 1865, Saônoise de Mobiliers est une entreprise qui, historiquement, fabriquait des manuels scolaires. Elle s’est orientée vers le mobilier scolaire au fil des années. Le groupe est composé de deux entreprises : SDM et MDR (Mobilier Delagrave Romania) qui fabrique une partie des meubles de SDM.

L’édition 2023 du Salon des Maires et des Collectivités Locales a été pour l’entreprise SDM l’occasion de présenter, pour la première fois, l’offre qu’elle a développée pour répondre aux exigences de la loi AGEC (loi anti-gaspillage et sur l’économie circulaire). Cette offre se décline en deux volets. D’abord, la possibilité de proposer à ses clients du mobilier d’occasion remis en état. « Sur notre site de Froideconche, on a consacré un bâtiment de 4000 mètres carrés à la récupération du mobilier de seconde main. Nous avons récupéré aujourd'hui plus de 800 mètres cubes de mobilier que nous destinons à l'emploi de seconde main. » explique Nicolas Decroix, responsable marketing de SDM. Ensuite, en proposant dans son catalogue des meubles upcyclés, qui ont été créés à partir de vieux objets ou matériaux pour les transformer en objets détournés de leur usage.

Ainsi, en faisant le tour du stand de Saônoise de Mobiliers, nous avons découvert les chaises Vénégra dont les assises sont fabriquées à partir de chutes de plastique. En effet, dans les usines spécialisées dans la production de plastique, il y a une perte de 100 kilos de plastique entre deux changements de coloris. Ces 100 kilos sont mis au rebut car ils ne permettent pas d’assurer une teinte uniforme. Les sièges Vénégra sont fabriqués à partir de ces chutes, laissées pour compte, et dont on apprécie pourtant les variations de couleurs.

Plus loin, il y avait aussi le banc Voban construit à partir de barrières de sécurité et de chutes de mousses et tissus des matelas Bultex, la table Extrad dont les pieds sont assemblés à partir de barres d’échafaudage, le bureau Portop fabriqué à partir d’une porte récupérée, des poufs Patapouf dont la housse a été cousue à partir de toile de montgolfières usagées (Au-delà de 650 heures de vol, les toiles de montgolfières sont jetées).

Ces produits ont été conçus par des start-up avec lesquelles Saônoise de Mobiliers a noué des partenariats pour la revente à des collectivités.

Et puis, il y a les étagères de rangement Kub-up, un produit fabriqué par Saônoise de Mobiliers à partir des plateaux de tables scolaires réemployés et de chutes de production. « On a deux gisements. Le premier, c'est celui des plateaux de tables scolaires, lorsqu'un client nous demande de faire un échange standard de plusieurs centaines de tables. Le deuxième, c'est dans notre flux de production, nous avons des chutes de mélaminé et de panneaux de particules. Lorsqu'on arrive en dessous de 40 centimètres, on n'a plus vraiment de composants qui permettent de les utiliser, donc ça devient une chute. Quand on a développé Kub-up, le principe a été de se dire : on va faire un produit avec des panneaux de bois inférieurs à 40 cm. La profondeur c’est 30 cm, comme ça on était sûr de pouvoir récupérer beaucoup de composants. », explique Nicolas Decroix, responsable marketing de Saônoise de Mobiliers.

Le Kub-up a aussi été développé dans le cadre du programme « Booster Du Mobilier circulaire », piloté par Les Canaux et soutenu par le Mobilier National, Valdélia, l’UGAP, l’Ameublement Français, de FCBA et Maison et Objet.

Nicolas Decroix, responsable marketing de Saônoise De Mobiliers assis sur un Patapouf,
le pouf fabriqué à partir des toiles usagées de montgolfières
.


Du côté des tous petits avec Wesco

Nous finissons la journée en rencontrant, Edouard Estellano, Responsable commercial de Wesco, ravi de ces trois jours.  « On a eu plein de monde, c’est formidable » nous dit-il.

Wesco conçoit, fabrique et vend du mobilier pour enfants, des articles de puériculture, des jeux et matériels éducatifs pour les enfants de 0 à 12 ans. Leurs produits sont vendus à des collectivités par le biais des ventes par correspondance. Alors pour l’équipe de Wesco, le SMCL est l’occasion de rencontrer leurs clients pour de vrai. « On vend par correspondance, donc on n’a pas de contact avec la clientèle. L’avantage d’être ici c’est que l’on est en contact avec la clientèle et on a plein de remontées terrain. » confie Edouard Estellano.

Stand de Wesco


Cette année, sur leur stand, l’équipe a fait le choix de mettre en avant le mobilier et les articles pour l’extérieur : toboggan, table en bois massifs, jeux… des articles que l’on retrouvera certainement dans les crèches, écoles maternelles, ludothèques, bibliothèques et maisons d’assistantes maternelles.

Et qui dit produits pour les enfants, dit normes très protectrices. C’est notamment pour cette raison que Wesco a fait le choix de certifier plusieurs de ses produits chez nous, FCBA. L’entreprise a délivré les certifications NF Mobilier Crèches, NF Mobilier Education et GS pour certains de ses produits. « On travaille avec des enfants, il y a énormément de normes. La certification nous protège, et elle permet de rassurer les clients. C’est hyper important de montrer que tous nos produits sont conformes aux normes. », explique Edouard Estellano.

Que des nouveautés que nous avons été ravis de découvrir chez nos titulaires !

Vous l’aurez compris, la journée a été riche en rencontres. Nous remercions les titulaires pour leur accueil, et les félicitons pour la qualité et l’originalité de leurs produits.

 

Aurélie de FCBA

Agence de communication : Crea Nostra
creanostra.fr
contact@creanostra.fr

 

 

 

 

Partager Picto Linkedin Picto Twitter Picto Facebook

Avez-vous trouvé ce contenu utile?

Oui, merci Non, pas vraiment

Merci pour votre avis qui nous aide à améliorer le contenu de ce site !

Aurélie
Aurélie

Une Belge qui a la frite

Articles conseillés pour vous

Abonnez-vous à la newsletter

Votre adresse électronique a bien été supprimée. Merci, votre adresse électronique a bien été enregistrée.
Cette adresse électronique est déjà abonnée à la lettre d'informations

Laisser un commentaire

Votre commentaire
Votre prénom
Votre nom
Votre e-mail

Chaque mois, recevez nos meilleurs articles

Veuillez renseigner une adresse valide Cette adresse électronique est déjà abonnée à la lettre d'informations Votre adresse électronique a bien été supprimée. Merci, votre adresse électronique a bien été enregistrée.
Flèche Haut