Le recyclage des meubles

Le recyclage des meubles

30 janvier 2024
483
Lecture 13 min.

Vous souhaitez vous débarrasser d’un meuble dans votre maison ? Vous êtes une entreprise et vous souhaitez remplacer les mobiliers dans vos locaux ? Vous êtes un fabricant ou un distributeur de meubles domestiques et vous devez proposer à vos clients une solution pour le recyclage des meubles vendus, vous devez aussi trouver des solutions pour ne pas jeter vos invendus ? Cet article est fait pour vous !

Recycler, réutiliser, réemployer, transformer

Recycler ne signifie pas simplement détruire le meuble jeté pour réutiliser des matières premières secondaires dans la fabrication de nouveaux produits. Le recyclage est le processus qui inclut la collecte des meubles, le tri et le traitement des matériaux qui les composent. Il peut inclure la réutilisation directe, la remise en état, le démontage pour le tri des matériaux, la réparation, le don, la vente d'occasion, le recyclage matériel ou d'autres méthodes visant à minimiser la quantité de déchets envoyés en décharge tout en favorisant une utilisation durable des ressources.

Lorsqu’il y a transformation du meuble, celle-ci peut être partielle pour permettre une réutilisation du meuble, ou entière pour transformer ce meuble usagé en matières premières secondaires.

Rénovation meuble

Petit tour d’horizon des méthodes de recyclage :

  • Le recyclage matériel : Les matériaux recyclables, tels que le bois, le métal et le plastique, sont traités dans des installations de recyclage spécialisées. Le bois peut être transformé en copeaux ou en panneaux de particules, le métal fondu peut être réutilisé, et le plastique peut être transformé en granulés pour fabriquer de nouveaux produits.

  • La valorisation énergétique : Certains meubles peuvent être acheminés vers des installations de valorisation énergétique. Ils sont brûlés de manière contrôlée pour produire de l'énergie thermique ou électrique.
  • La récupération de matériaux spécifiques : Certains meubles peuvent contenir des matériaux spécifiques, comme des métaux précieux ou des composants électroniques. Le recyclage peut inclure la récupération de ces matériaux pour une utilisation ultérieure.
  • La réparation pour réemploi d’un meuble : le meuble est conservé mais les pièces abîmées sont réparées.

  • Le mobilier reconditionné : Dans un précédent article sur le mobilier professionnel de seconde vie, nous vous parlions justement du mobilier reconditionné en présentant l’initiative de Loire Eco Distribution. L’entreprise est spécialisée dans le mobilier de bureau d’occasion reconditionné. Pour un fauteuil de bureau, les équipes de Loire Eco Distribution vont vérifier qu’il est 100 % fonctionnel sur la pompe hydraulique, le mécanisme synchrone, le réglage du dossier, le soutien lombaire, etc. Si un défaut est présent, ils vont utiliser les pièces détachées de fauteuils de la même marque et du même modèle - qui sont abîmés sur d’autres aspects - pour réparer le premier fauteuil. Au fil du tri et des réparations, Loire Eco Distribution s’est constitué un stock de pièces détachées que la société utilise pour remettre en état un maximum de meubles.

  • L’upcylcing : Certains meubles peuvent être réutilisés pour de nouveaux usages ou transformés en d'autres produits. C’est ce que l’on appelle l’upcycling. Il s’agit donc de créer du neuf avec du vieux, en récupérant des objets ou matériaux dont on ne se sert plus, pour les transformer en objets détournés de leur usage initial.
    L’année dernière, à la suite de notre visite au workspace expo 2023, nous vous avons présenté l’entreprise Tizu, qui fabrique ses tables-bistrot à partir de plateaux de bureau récupérés auprès de l’éco-organisme Valdelia, et sur lequel l’équipe de Tizu vient appliquer son procédé qui consiste à « tapisser un tissu ».
    Plus récemment, nous avons aussi rencontré Saônoise De Mobiliers qui a profité de l’édition 2023 du salon des Maires et des Collectivités Locales, pour présenter l’offre qu’elle a développée en partenariat avec des start-up autour de produits upcyclés, comme le banc Voban construit à partir de barrières de sécurité et de chutes de mousses et tissus des matelas Bultex, ou le bureau Portop fabriqué à partir d’une porte récupérée.

 

Table TizuLa table upcyclée de Tizu

 

Les acteurs du recyclage

En fonction de l’origine du meuble, les acteurs en charge du recyclage ne sont pas les mêmes. Il existe dans le secteur de l’ameublement, deux éco-organismes agrées par l’Etat pour prendre en charge le cycle de vie des produits : Valdelia et Ecomaison.

  • Valdelia pour le mobilier professionnel

Créé en 2013 et agréé par le Ministère de la Transition écologique, l’éco-organisme Valdelia est né de l’association d’industriels pour organiser la filière de collecte, de recyclage et de réutilisation des déchets d’éléments d’ameublement non ménagers. Par « non ménagers », il faut comprendre le mobilier de bureaux.  Valdelia met à disposition des entreprises des solutions pour prendre en charge le tri, la collecte et le recyclage du mobilier au rebut.

Le champ d‘intervention de Valdelia est large, et pour vous l’expliquer, nous empruntons ce schéma que nous avons trouvé sur leur site internet.  

L’éco-organisme Valdelia se rend sur place au pied de l’immeuble de l’entreprise pour collecter le mobilier. Ensuite, le cycle de vie diffère en fonction de l’état du meuble.

Grâce au réseau que Valdelia a tissé avec des partenaires de l’Economie Sociale et Solidaire, l’éco-organisme propose des solutions pour le réemploi, la réutilisation d’occasion et l’upcycling. Les meubles en bon état peuvent être confiés à ses partenaires, qui s’occuperont de donner une seconde vie aux produits. C’est ainsi que du mobilier professionnel d’occasion peut être retrouvé dans des antennes locales d’Emmaüs, du réseau Envie, ou chez des jeunes entreprises spécialisées dans l’upcycling. Vous pouvez retrouver la carte des partenaires de Valdelia dans l’Economie sociale et Solidaire ici.

Les meubles en mauvais état sont transportés vers un centre de traitement pour être valorisés énergétiquement ou recyclés. En les recyclant, les centres de traitement créent ce que l’on appelle une matière première secondaire, qui sera réutilisée dans la fabrication de nouveaux produits : par exemple les particules de bois pour créer des panneaux.

Si vous voulez en savoir plus à ce sujet, je vous conseille le visionnage de cette vidéo sur la filière Valdelia de la collecte à l’exutoire.

  • Ecomaison pour le mobilier domestique

Anciennement appelé Eco-mobilier, Ecomaison est l’éco-organisme agréé par l’Etat pour la collecte, le tri et le recyclage du mobilier domestique. L’éco-organisme propose aussi bien des solutions aux particuliers-consommateurs, aux collectivités locales dans la collecte et le tri, et aux fabricants-distributeurs-metteurs sur le marché de mobiliers domestiques dans la recherche de solutions pour répondre aux exigences légales.

L’éco-organisme Ecomaison a été créé par des distributeurs et fabricants français dans le secteur de l’ameublement, de la literie, du bricolage, du jardin, du jouet et du bâtiment, pour répondre aux exigences légales du dispositif de la Responsabilité Elargie du Producteur (REP). La REP suit le principe du pollueur-payeur : Les acteurs de la filière qui mettent sur le marché des produits sont responsables de l’ensemble du cycle de vie de ce produit.

Comme Valdelia, Ecomaison a aussi son réseau de partenaires dans l’Economie Sociale et Solidaire avec lequel l’éco-organisme travaille. Ces derniers s’occupent du réemploi et du don des meubles en bon état. Et, pour les meubles en mauvais état, Ecomaison les envoie en centre de traitement.

En tant que particulier-consommateur, nous n’avons pas forcément conscience de l’existence d’Ecomaison. Pour ma part, mon premier réflexe, lorsque je veux faire recycler un meuble ou un produit, est de me connecter sur le site de mon intercommunalité pour savoir où et quand déposer mes produits. Je sais aussi que je peux me rendre dans des recycleries ou faire des dons à des associations comme Emmaüs ou le Secours populaires.

Sur le site d’Ecomaison, il est possible de trouver la carte des points de collecte qui recense les partenaires d’Ecomaison pour le don, le réemploi et la réutilisation des meubles domestiques.

Voir la carte

Vous y trouverez les associations et organisations que l’on connait tous pour le don et le réemploi, comme Emmaüs, les recycleries, ressourceries mais aussi des entreprises qui récupèrent vos biens. Je vous invite aussi à aller relire notre article Donner une seconde vie à ses meubles dans lequel, nous listons toutes les associations et solutions qui existent au niveau local.

En tant que particulier, vous pouvez aussi choisir d’organiser vous-même le don de vos meubles en les mettant en ligne sur des sites internet, comme Jedonne.fr ou toutdonner.com.

Les actions d’Ecomaison ne se limitent pas au champ des consommateurs. Ecomaison travaille en partenariat avec les collectivités locales pour organiser la collecte et le tri.

L’éco-organisme accompagne aussi les fabricants – distributeurs et metteurs sur le marché de mobilier domestique en leur proposant des solutions afin de faciliter la prise en charge des mobiliers usagés. Les metteurs sur le marché sont en effet tenus de proposer une solution de reprise du mobilier usagés à leurs clients.   

Ecomaison a également lancé une plateforme de don pour faciliter les démarches des entreprises afin de répondre aux exigences de la réglementation sur les invendus. Depuis que la loi AGEC, la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, interdit d’éliminer les invendus non alimentaires sous peine d’amende et impose de les proposer à des structures de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), les fabricants – distributeurs et metteurs sur le marché de mobiliers domestiques doivent trouver des solutions pour donner une seconde vie à ces produits.

Avec cette plateforme, Ecomaison a souhaité permettre aux entreprises de mettre à disposition des associations, les invendus, mais aussi les colis dépareillés, les pièces détachées (vis, planches...), les retours SAV et même les modèles d’exposition.

 

Focus sur la loi Agec

La loi AGEC, ou loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, est entrée en vigueur le 10 février 2020. Elle entend rompre avec la logique d’une économie linéaire et avec nos façons de produire et de consommer. Elle se décline en 5 axes : sortir du plastique jetable, mieux informer les consommateurs, lutter contre le gaspillage et pour le réemploi solidaire, agir contre l’obsolescence programmée, mieux produire.

Ainsi, elle impose aux producteurs et metteurs sur le marché, de contribuer à la prévention et à la gestion des déchets qui proviennent de leurs produits, d’adopter une démarche d’éco-conception ; de favoriser l’allongement de la durée de vie de leurs produits, de soutenir les réseaux de réemploi, de réutilisation et de réparation, de contribuer à des projets d’aide au développement en matière de collecte et de recyclage des déchets.

Pour bien comprendre les contours de cette loi, nous vous proposons de regarder cette courte vidéo sur la chaîne Youtube du Ministère de la Transition Ecologique et de la Cohésion des Territoires, qui résume bien les grandes lignes de la loi :  voir la vidéo.

Nous arrivons à la fin de ce premier article de l’année 2024. On en profite pour vous souhaiter une excellente année 2024 ! Merci à vous de nous lire ! Et nous vous disons à bientôt pour un prochain article.

 

Aurélie

Agence de communication : Crea Nostra
creanostra.fr
contact@creanostra.fr

 

Partager Picto Linkedin Picto Twitter Picto Facebook

Avez-vous trouvé ce contenu utile?

Oui, merci Non, pas vraiment

Merci pour votre avis qui nous aide à améliorer le contenu de ce site !

Aurélie
Aurélie

Une Belge qui a la frite

Abonnez-vous à la newsletter

Votre adresse électronique a bien été supprimée. Merci, votre adresse électronique a bien été enregistrée.
Cette adresse électronique est déjà abonnée à la lettre d'informations

Commentaires (1)

Aurore Leroy
Aurore Leroy
il y a 1 mois
Super intéressant cet article ! Je n'avais pas mesuré l'étendue du sujet.

Laisser un commentaire

Votre commentaire
Votre prénom
Votre nom
Votre e-mail

Chaque mois, recevez nos meilleurs articles

Veuillez renseigner une adresse valide Cette adresse électronique est déjà abonnée à la lettre d'informations Votre adresse électronique a bien été supprimée. Merci, votre adresse électronique a bien été enregistrée.
Flèche Haut