Le mobilier d’extérieur

Le mobilier d’extérieur

26 mars 2024
236
Lecture 8 min.
Partager Picto Linkedin Picto Twitter Picto Facebook

A l’heure actuelle, FCBA ne délivre pas de certification spécifique pour le mobilier d’extérieur. Ce sont des normes internationales, européennes ou françaises qui encadrent la sécurité et la performance de ce type de mobilier.  Pour en apprendre davantage, nous sommes allés à la rencontre d’Éric Launay, adjoint au directeur du Pôle Aménagement des espaces de vie de FCBA et membre de plusieurs commissions de normalisation au niveau français et européen.

Éric Launay travaille chez FCBA depuis plus de 20 ans. Au cours de sa carrière, il a suivi les évolutions de la normalisation dans le secteur de l’ameublement, notamment en ce qui concerne le mobilier d’extérieur.  Il est en effet convenor (coordonnateur, en français) du groupe de travail TC207-WG4 sur le mobilier d’extérieur du CEN (Comité Européen de Normalisation).

« Je travaille sur toutes les commissions de normalisation, quel que soit la typologie et l'usage des meubles. Mais, dans le cas du mobilier d’extérieur, je suis plus ou moins l'équivalent du président du groupe de travail européen », explique -t-il.  

 

C’est quoi, le mobilier d’extérieur ?

Par définition, le mobilier d’extérieur désigne tous les meubles d’assises ou tables qui sont destinés à un usage extérieur dans un cadre privé - soit domestique, soit professionnel (par exemple, des terrasses de restaurants ou des piscines). Il inclut aussi le mobilier pliant de faible poids utilisé pour le camping ou la randonnée.

La différence avec le mobilier urbain réside dans le fait que le mobilier d’extérieur n’est pas installé dans l’espace public (Le mobilier urbain comprend les arrêts de bus, les bancs publics, les tables installées dans l’espace public, etc.).

Plus précisément, le mobilier d’extérieur comprend :

  • les sièges et tables destinés à un usage extérieur, dont les sièges type chiliennes, mais toujours dans un cadre domestique ou professionnel ;
  • les sièges suspendus comme les fauteuils œufs ou les balancelles ;
  • les transats et hamacs ;
  • le matériel de camping comme les tables et les sièges pliables.

Les fabricants français de mobilier d’extérieur les plus connus sont Grosfillex, Fermob et Lafuma. Il est aussi possible d’acheter du mobilier d’extérieur dans les grandes surfaces alimentaires (Carrefour, Leclerc, Auchan, Système U, Intermarché…) ou dans les grandes surfaces de bricolage (Castorama, Brico Dépôt, Weldom, Leroy Merlin, Bricomarché, Bricorama…).

 

Les normes qui encadrent le mobilier d’extérieur

Avant de dresser un état des lieux des normes qui encadrent le mobilier d’extérieur, rappelons les typologies de normes qui coexistent sur le marché. Au niveau international, il y a les normes ISO (International Organization for Standardization) ; au niveau européen, les normes EN, qui sont éditées par le CEN (Comité Européen de Normalisation) ; et enfin, au niveau français, les normes NF, qui sont émises par l’AFNOR (Association Française de Normalisation).

Les discussions sur l’établissement des normes se font au sein de groupes de travail. Au niveau international, il existe ainsi le comité technique ISO / TC136 (TC pour Technical Commitee) qui s’applique au mobilier en général, ce qui inclut donc le mobilier d’extérieur. Au niveau européen, le groupe de travail CEN / TC207-WG4 (WG pour Working Group) est en charge de la normalisation sur le mobilier d’extérieur.

Au niveau national, il existe un Bureau de Normalisation du Bois et de l’Ameublement (BNBA), au sein duquel la normalisation du bois et de l’ameublement est gérée. Ce bureau est hébergé au sein de FCBA, sur délégation de l’AFNOR. Et c’est spécifiquement la commission AF 019, qui gère le mobilier d’extérieur.

 

Les types de produits et exigences associées

Si tous les produits du mobilier d’extérieur n’ont pas de norme spécifique dédiée, certaines typologies de produits, à usage domestique ou professionnel, sont couvertes par des normes européennes, par des normes françaises ou par des protocoles créés par FCBA. Quelques exemples ci-dessous :

>> Type de produits couverts par une norme européenne : Sièges et tables à usages domestique, collectif

>> Type de produits couverts par une norme française :  Sièges type chilienne    

>> Type de produits couvert par un protocole FCBA :  Coffre de jardin

>> Type de produits couverts par un protocole FCBA :  Hamac, balancelle, siège suspendu (comme le siège œuf)


En ce qui concerne la norme européenne encadrant les sièges et tables extérieures, il existe trois niveaux différents :

  • Le niveau 1 : le mobilier d’extérieur de camping, soit les chaises et les tables pliables.

« C’est soit le camping, soit la randonnée. Les petits sièges qui se replient les uns sur les autres, qui se plient en différentes parties », explique Éric Launay.

  • Le niveau 2 : le mobilier d’extérieur à usage domestique.

  • Le niveau 3 : le mobilier d’extérieur à usage professionnel.

« C'est tout ce qui va être lié à la terrasse de restaurant, aux bords de piscine, etc. » explique Eric Launay.

Chaque niveau correspond à un degré de contraintes différent. Ainsi, les seuils sont moins sévères pour le mobilier d’extérieur de camping (niveau 1) ; ils le sont un peu plus pour les sièges et tables à usage domestique (niveau 2) et encore plus pour le mobilier d’extérieur non domestique (niveau 3). En effet, dans le cas du niveau 3 (usage collectif et professionnel), « les contraintes sont plus élevées pour répondre à des comportements spécifiques, à savoir que l’utilisateur a tendance à être moins attentif à l’usage d’un mobilier dès lors qu’il n’en est pas propriétaire. » 

Par exemple, pour les sièges de camping (niveau 1), la force statique appliquée à l’assise est de 1100 N (110 kg). Pour les sièges à usage domestique (niveau 2), le seuil est fixé à 1600 N (160 kg). Et enfin, pour les sièges à usage collectif ou professionnel (niveau 3), la norme impose une force de 2000 N (200 kg).

 

Une certification pour le mobilier d’extérieur ?

Depuis la crise sanitaire liée à la COVID-19, le mobilier d’extérieur connait un nouveau dynamisme. En effet, les exigences et les attentes des consommateurs ont sensiblement évolué. Dans ce contexte, FCBA, qui délivre déjà des certifications pour le secteur de l’ameublement, réfléchit à mettre en place une certification qui permettrait de valoriser la qualité du mobilier d’extérieur.

Si une telle démarche est volontaire et nécessite la mise en place d’un référentiel permettant de fixer les exigences attendues, FCBA peut d’ores et déjà accompagner les metteurs sur le marché avec des essais/tests dans ses laboratoires accrédités par le COFRAC.

Si vous êtes fabricant ou distributeur de mobilier d’extérieur, et que vous aimeriez une telle certification, n’hésitez pas à nous en faire part. Nous pourrons étudier votre demande !

À bientôt pour un prochain article,

 

Aurélie

Agence de communication : Crea Nostra
creanostra.fr 
contact@creanostra.fr

 

Partager Picto Linkedin Picto Twitter Picto Facebook

Avez-vous trouvé ce contenu utile?

Oui, merci Non, pas vraiment

Merci pour votre avis qui nous aide à améliorer le contenu de ce site !

Aurélie
Aurélie

Une Belge qui a la frite

Abonnez-vous à la newsletter

Votre adresse électronique a bien été supprimée. Merci, votre adresse électronique a bien été enregistrée.
Cette adresse électronique est déjà abonnée à la lettre d'informations

Laisser un commentaire

Votre commentaire
Votre prénom
Votre nom
Votre e-mail

Chaque mois, recevez nos meilleurs articles

Veuillez renseigner une adresse valide Cette adresse électronique est déjà abonnée à la lettre d'informations Votre adresse électronique a bien été supprimée. Merci, votre adresse électronique a bien été enregistrée.
Flèche Haut